Az oldalainkba ágyazott Google Adwords kódja marketing célokra, valamint a Google Analytics kódja a látogatottság méréséhez sütiket használ.

Politique de confidentialité Je l'ai!

Patrimoine mondial de Pécs

Historie

Sopianae, prédécesseur romain de la ville de Pécs, s’est construit au point de rencontre d’importantes routes commerciales, au pied méridional de la montagne Mecsek. La ville a connu son âge d’or au IVe siècle, après être devenue centre administratif de la province Valeria. L’ancienne commune à caractère urbain s’est alors transformée en une véritable ville, en un centre économique, culturel et religieux.

Sopianae, le Pécs de l’époque romaine

 

Comme la ville médiévale et la ville moderne couvrent tout complètement leur prédécesseur romain, les fouilles archéologiques ont peiné à trouver des ressources archéologiques satisfaisantes. Pendant longtemps, seuls les enterrements romains tardifs prouvaient l’existence de la ville d’antan. C’est grâce aux fouilles archéologiques entreprises à partir du début du XXe siècle, ainsi qu’aux découvertes liées aux investissements de travaux de construction des dernières décennies que les contours d’autrefois de la ville de Sopianae ont pu être retracés.

historia2

La commune de l’époque romaine se situait au niveau du centre-ville actuel. Au plus tard au début du IVe siècle, une muraille de la ville a été construite autour du centre, sur une superficie de 400×400 mètres. De l’époque tardive romaine, trois cimetières séparés se situant autour de la ville sont aujourd’hui connus : celui se trouvant au sud-est de la ville romaine, à la place de l’actuel centre commercial Árkád ; celui se trouvant à l’est, sur la place Kossuth, ainsi qu’au nord de la ville, sur la place Szent István (Saint-Étienne) et ses environs. Ce dernier est le grand cimetière de la ville, où se trouve le site du patrimoine mondial également.

 

Les milliers de tombes, le grand nombre de chambres funéraires et de chapelles funéraires, ainsi que les monuments funéraires de taille majeure (mausolée, Cella Trichora et Cella Septichora) révèlent aujourd’hui l’existence d’antan d’une importante communauté chrétienne et celle d’un centre religieux.

 

En 2004, le projet intitulé << Héritage culturel mondial et développement de l’attrait touristique de Pécs >> s’est affiché comme objectif, d’une part, l’amélioration du niveau et de la qualité de la présentation des vestiges existants, d’autre part, l’extension du nombre des monuments accessibles aux visiteurs. Dans le cadre du projet, un rôle central a été accordé à l’exploration et la présentation en tant que monument de la Cella Septichora (tombe à sept lobes), le plus grand monument connu du cimetière paléochrétien. Les vestiges paléochrétiens déjà connus et présentés sous la place Dóm ont été regroupés en un grand ensemble avec les reliques récemment découvertes. Le complexe créé a été rendu accessible. Le résultat s’incarne dans le Centre de visiteurs Cella Septichora.

 

Littérature : Magyar régészet az ezredfordulón - Archéologie hongroise au tournant du millénaire (Sous la dir. de Zsolt VISY, dirigé par Mihály NAGY) Budapest 2003., Vezető a pécsi világörökségi helyszín római kori emlékeihez - Guide pour les vestiges romains du site du patrimoine mondial de Pécs (POZSÁRKÓ Csaba – TÓTH Zsolt) Pécs 2010.